Un futur hôtel spa alimenté entièrement grâce à la géothermie

15 05 2024
Léa Surmaire
StratéGéO/Liita

Trois forages géothermiques sont en cours à Haute-Isle. D’une capacité globale de 400 kW, la future installation devrait satisfaire tous les besoins de chaud et de froid d’un hôtel spa de 6 000 m2.

Dans le village de Haute-Isle (Val-d’Oise), l’entreprise Sanfor creuse le premier forage d’un triplet géothermique. Celui-ci alimentera en énergie le futur hôtel spa Monet, composé de 70 chambres, un restaurant, un spa et trois piscines sur 6 000 m2. Sur cette question énergétique, le maître d’ouvrage Liita, accompagné par le bureau d’études StratéGéO, a étudié différentes solutions.

La piste des pompes à chaleur (PAC) aérothermiques a été évincée au profit de la géothermie sur nappe. En effet, contrairement à l’air extérieur, la nappe est à température constante, ce qui permet une meilleure performance. En outre, la technologie sur nappe a également été préférée aux sondes géothermiques, car la seconde option, pour être viable économiquement, n’aurait pu couvrir que 95 % des besoins. La nappe de la craie, sur laquelle sera implanté l’hôtel spa, est l’une des plus étendues d’Europe et dispose d’un débit important.

« À Haute-Isle, nous devrions pouvoir satisfaire la totalité de la demande (400 kW) avec un débit d’extraction de 50 m3 par heure », chiffre Carine Lacroix, responsable travaux géothermie et hydrogéologie pour StratéGéO.

Vous avez lu 4% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

L’innovation dans les technologies durables toujours plébiscitée

28 05 2024
Léa Surmaire

Le 26 avril dernier, à l’occasion de la journée mondiale de la propriété intellectuelle, l’Offi ce européen des brevets et la Banque européenne d’investissement ont publié un rapport sur les innovations technologiques propres et durables. Zoom sur quelques points saillants.

Lire la suite

Le Shift Project alerte sur l’emballement du numérique

30 04 2024
Olivier Mary

Le Shift Project publie deux rapports sur l’impact environnemental de technologies numériques encore émergentes : un sur les réseaux mobiles et l’autre sur les mondes virtuels. En se positionnant en amont de leur démocratisation, le cercle de réflexion émet des propositions pour orienter l’innovation et les choix technologiques en France.

Lire la suite

Des capacités installées d’EnR toujours insuffisantes

22 04 2024
Léa Surmaire

Bien que le rythme de déploiement des énergies renouvelables se soit accéléré en 2023, celui-ci reste trop limité pour satisfaire les objectifs de la COP28. Selon Ren21, il faudrait accroître les financements dans les pays en développement.

Lire la suite