Une malterie parie sur le solaire thermique pour décarbonner son site industriel

22 11 2021
Clément Cygler
Boortmalt
La centrale solaire thermique produira 8,5 GWh, soit 10 % des besoins du site.

Pour décarboner une partie de son process industriel, la malterie Boortmalt d’Issoudun a mis en service une des plus grandes centrales solaires thermiques en site industriel d’Europe. La production de près de 2 100 tonnes de CO2 est ainsi évitée chaque année.

Après la cogénération et la biomasse, c’est au tour du solaire thermique de participer à la décarbonation de la malterie d’Issoudun, située dans l’Indre. Avec l’appui de l’Ademe et de Kyotherm, la malterie Boortmalt, appartenant au groupe coopératif Axéréal, a en effet inauguré officiellement le 20 septembre dernier, la plus grande centrale solaire thermique alimentant un site industriel en France. Mise en service en mars 2020, cette installation d’une surface de 14 252 m² et d’une capacité de 10 MW génère une production de 8,5 GWh de chaleur durable et décarbonée par an. Cela permet ainsi d’éviter chaque année le rejet de 2 100 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Avec cette centrale, près de 50 % de la chaleur nécessaire pour les besoins de la malterie proviennent de sources durables : cogénération à hauteur de 15 %, biomasse à hauteur de 5 % et enfin solaire thermique pour 10 %.

 

Vous avez lu 3% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

La communauté des référents énergie souffle sa première bougie

17 11 2021
Philippe Bohlinger

Initiée il y a un an par l’ATEE, la communauté des référents énergie a pour vocation de susciter la montée en compétence des salariés en charge de l’efficacité énergétique dans l’industrie et le tertiaire. Avec plus de 200 inscrits, elle constitue le prolongement naturel du programme Prorefei chargé de la formation de ces référents énergies depuis 2015.

Lire la suite

L’Ademe fait le bilan de France Relance

01 10 2021
Olivier Mary

Après un an d’existence, l’Ademe dresse un premier bilan de France Relance. Dans ce cadre, l’Agence publique gère une enveloppe d’1,2 milliard d’euros pour accélérer la transition écologique de l’économie.

Lire la suite