L’osmotique, nouvelle EnR compétitive s’installe sur le Rhône

22 03 2022
Simon Philippe
CNR
Le potentiel osmotique du Rhône s’élève à entre 4 et 5 TWh, d’après Sweetch Energy, soit deux fois la consommation annuelle de Marseille.

Depuis quelques années, la Compagnie nationale du Rhône mise sur les énergies renouvelables. Son dernier pari, l’énergie osmotique. Grâce à un procédé porté par la start-up française Sweetch Energy, le fleuve pourrait devenir une source d’énergie renouvelable et permanente.

De l’eau et du sel. Ces deux indispensables de toute table de salle à manger pourraient bien devenir une partie intégrante du mix énergétique. Et ce grâce au partenariat entre la Compagnie nationale du Rhône (CNR) et la start-up bretonne Sweetch Energy qui développe une technologie permettant de transformer l’énergie osmotique en électricité.

« Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’objectif de notre technologie est de capturer l’énergie de mélange qui se crée quand deux flux avec des niveaux de salinité différents se rencontrent », précise Nicolas Heuzé, directeur général et co-fondateur de Sweetch Energy. Si le principe est connu depuis longtemps, les technologies voulant utiliser les lois de l’osmose comme source d’énergie ont longtemps été boudées. Jusque-là, deux stratégies sont principalement utilisées, l’électrodialyse inverse (RED) et l’osmose à pression retardée (PRO). Ces dernières sont cependant confrontées à deux problèmes majeurs, leur coût élevé et leur efficacité assez faible.

Vous avez lu 2% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

Importations d’hydrogène : de nombreux défis à relever

17 04 2024
Léa Surmaire

Selon France Hydrogène, qui a synthétisé différents rapports, de nombreuses incertitudes planent sur les volumes d’hydrogène vert ou décarboné disponibles à l’import mais aussi sur les moyens de les acheminer.

Lire la suite

Un chauffage « trois en un » dans le neuf quatre

16 04 2024
Thomas Blosseville

Un projet de rénovation globale, coordonné par la société Hellio, a permis à une copropriété de réaliser un saut de trois classes énergétiques. Une performance surtout due à l’installation d’un mode de chauffage innovant, combinant pompes à chaleur, solaire et gaz naturel.

Lire la suite

Stockage intersaisonnier : des technologies à développer

29 03 2024
Clément Cygler

Si les systèmes de stockage intersaisonnier de chaleur sont assez connus en Allemagne, aux Pays-Bas ou dans les pays nordiques, ils restent encore beaucoup trop confidentiels sur le territoire français. Pourtant, de par leurs caractéristiques et avantages, ces solutions pourraient facilement trouver leur place. L’Académie des technologies a émis cinq recommandations pour y…

Lire la suite