BMW expérimente des brûleurs industriels à hydrogène

09 01 2023
Caroline Kim-Morange
© Tom Kirkpatrick/BMW AG

BMW a annoncé fin octobre 2022 la mise au point d’un brûleur de petite capacité capable de fonctionner soit à l’hydrogène, soit au gaz naturel, soit avec un mélange des deux. C’est l’une des technologies qui doivent lui permettre de rendre ses usines « résilientes sur le plan énergétique ».

En 2021, BMW a lancé une stratégie de décarbonation à l’horizon 2030. Pour son usine de Leipzig en Allemagne, l’objectif est de réduire les émissions de CO2 de 80 % par rapport à celles de 2019. Pour y parvenir, l’une des pistes consiste à installer des brûleurs de nouvelle génération, mis au point avec la société Saacke.

De petite capacité, ils fonctionnent soit à l’hydrogène, soit au gaz naturel, soit avec un mélange des deux. Ils sont destinés à l’atelier de séchage de la peinture, où une température de 130°C doit être maintenue. Le premier pilote vient d’être installé dans l’usine de Liepzig, a annoncé BMW fin octobre 2022.

BMW brûleurs
Un brûleur pilote, capable d’utiliser de l’hydrogène et du gaz naturel, a été installé dans l’usine BMW de Leipzig. © Tom Kirkpatrick / BMW AG 

« L’un des enjeux était d’adapter la géométrie des brûleurs aux spécificités de l’hydrogène. C’est un gaz très différent du gaz naturel : sa vitesse de circulation est beaucoup plus élevée, son pouvoir calorifique est plus faible, etc. La flamme ne doit jamais toucher le métal des parois du four, quel que soit le gaz utilisé. Nous voulions que les brûleurs soient flexibles et puissent marcher avec les deux gaz. Autre enjeu : la taille. Il n’existait pas encore de brûleur industriel de petite capacité, c’est-à-dire moins de 1 MW, employant de l’hydrogène », note Stefan Fenchel, chef du projet usine verte dans l’usine BMW de Leipzig.

Beaucoup de brûleurs de petite capacité sont utilisés dans le monde industriel. Cette innovation pourra donc intéresser de nombreux secteurs. « Un autre intérêt de cette technologie est sa faible émission d’oxyde d’azote (NO x ) », ajoute Jens Goetze, chef du projet brûleur à hydrogène chez BMW

Vous avez lu 5% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

Gouvernance du nucléaire : une fusion et des questions

18 03 2024
Olivier Mary

Le Gouvernement a décidé l’année dernière de fusionner les deux entités chargées de la sûreté nucléaire de la France. Malgré les oppositions de salariés ou d’associations, il souhaite aller très vite. La nouvelle autorité devrait voir le jour le 1er janvier prochain. Avec le parcours législatif qui s’annonce, il ne restera que quelques mois pour s’…

Lire la suite

La Fruitière des Premiers Sapins mise toujours sur le bois

07 03 2024
Olivier Mary

La fromagerie d’Épenoy produit depuis plus de quinze ans du comté en utilisant une chaufferie bois dans son process. Après une première installation inaugurée en 2004 particulièrement difficile à optimiser, l’entreprise a installé une nouvelle chaudière biomasse couplée à du gaz naturel.

Lire la suite

Des déchets de bois pour décarboner le papier

05 03 2024
Clément Cygler




Avec l’objectif de diminuer de façon conséquente l’empreinte carbone de la Papeterie de Rouen, DS Smith s’est engagé dans un projet de transformation en profondeur de l’approvisionnement énergétique de cette usine presque centenaire. Adieu le charbon, et bienvenue à la biomasse !





Lire la suite