Un nouveau réseau bas carbone au Futuroscope

20 12 2022
Futuroscope
Pour produire froid et chaleur en parallèle, trois TFP d'un mégawatt chacune, dont une d'appoint, ont été installées

Cet été, dans le cadre de son plan neutralité carbone en 2025, le Futuroscope a inauguré un nouveau réseau de chauffage et de climatisation bas carbone pour l’extension de son parc. Il utilise notamment la géothermie.

Dans le nouvel hôtel du Futuroscope à la décoration similaire à une station spatiale, et son restaurant gastronomique, les clients sont chauffés et climatisés grâce à des thermofrigopompes (TFP), qui fabriquent du froid et du chaud en simultané. Les calories récupérées sont transportées dans un nouveau réseau souterrain d’une longueur de 1,6 km. Inauguré en juin 2022, il doit desservir toute l’extension du parc de Jaunay-Clan (Vienne). Un deuxième hôtel prévu pour 2023 et un parc aquatique pour 2024 seront donc raccordés également mais aussi une salle de spectacle, située au-delà de l’enceinte du parc. Dikeos, une filiale de Dalkia du groupe EDF, après l’avoir conçu et réalisé, l’exploitera pendant 14 ans. Cet équipement s’inscrit dans l’objectif de neutralité carbone fin 2025 affiché par le parc. « Le Futuroscope, par sa taille et ses installations s’apparente à une petite ville, c’est rare et cela mérite d’être souligné », souligne Sylvie Jéhanno, présidente directrice générale de Dalkia.

Vous avez lu 2% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

La géothermie de surface dans l’attente d’un plan ambitieux

19 01 2023
Philippe Bohlinger

La ministre de la Transition énergétique a annoncé le 5 décembre dernier un plan national en faveur de la géothermie de surface. La chaleur renouvelable puisée jusqu’à 200 mètres de profondeur grâce à cette technologie pourrait représenter d’ici vingt ans la consommation annuelle française de gaz russe en 2021.

Lire la suite

Produira-t-on un jour de l’électricité depuis l’espace ?

22 12 2022
Olivier Mary

Depuis une dizaine d’années, les agences spatiales s’intéressent aux centrales solaires orbitales. Elles permettraient de produire de l’électricité depuis l’espace. Les freins technologiques et financiers restent très nombreux malgré un coût d’accès à l’espace en baisse. Si des projets pourraient voir le jour d’ici 2040-2050, cette technologie relève…

Lire la suite

La transformation du bois se met au vert

14 12 2022
Clément Cygler

Auto-alimentée et quasi-autonome en énergie thermique et électrique, la future usine de production de panneaux de bois de Neofor se veut vertueuse et surtout décarbonée. Au centre de ce projet, une centrale biomasse de cogénération de type ORC de 13 MW, couplée à un champ solaire photovoltaïque de 1,7 MWc.

Lire la suite