Garder au chaud nos amis les insectes, avant de les manger

15 12 2021
Clément Cygler
Pingat
Les premières productions du site industriel porteront sur l’élevage et la transformation de la mouche soldat noire, qui présente plusieurs avantages, notamment un cycle de développement court.

D’ici le second semestre 2022 devrait être mis en service le premier site industriel d’élevage et de transformation d’insectes d’Agronutris en France. L’ensemble des installations énergétiques seront financées, construites et exploitées par Engie Solutions.

Sous l’effet de la croissance démographique continue, la Terre devrait être peuplée de près de 9 milliards de personnes à l’horizon 2050. Pour répondre aux besoins de cette population, une hausse de la production alimentaire humaine et animale est attendue, avec son lot d’impacts sur l’environnement tels que la pénurie de terres agricoles, la raréfaction des ressources hydriques ou encore l’augmentation de la consommation d’énergie. Contenant des protéines, des vitamines et des acides aminés essentiels aux animaux comme aux humains, les insectes comestibles pourraient être l’une des réponses à cet enjeu alimentaire de demain.

Et c’est le pari d’Agronutris, créée dix ans auparavant et spécialisée dans l’élevage et la transformation de nos cousins à six pattes. Mais si la start-up basée dans les Ardennes est le premier acteur européen à avoir obtenu l’autorisation en janvier 2021 de commercialiser des insectes pour l’alimentation humaine, c’est avant tout sur l’animal qu’elle concentrera sa production (aquaculture et petfood) pour cette décennie. L’ouverture de 9 sites pour ce marché est ainsi envisagée d’ici 2029. La construction de la première usine de 16 000 m2 vient en outre de débuter à Réthel.

Vous avez lu 6% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

Les diamants, semi-conducteurs de luxe pour l’instant

24 03 2022
Simon Philippe

Si le silicium est aujourd’hui la star des semi-conducteurs, le diamant pourrait bien le remplacer dans les prochaines décennies. Avec des capacités électroniques et thermiques supérieures, cette substitution offre de nombreuses possibilités dans le transport d’électricité, la bionique ou l’aéronautique. Du moins, si le coût de ce matériau baisse.

Lire la suite

Le port de Bordeaux mise sur l'hydrogène

08 03 2022
Caroline Kim-Morange

La direction du port de Bordeaux fait de l’hydrogène le coeur de sa stratégie. Elle structure un écosystème foncier, énergétique et économique favorable à l’implantation d’électrolyseurs de grande capacité. Le but : installer 1 GW de capacité pour une transition bas carbone de la zone industrialo-portuaire.

Lire la suite

Denel applique l’ISO 50001 à la transformation de fruits exotiques

07 03 2022
Philippe Bohlinger

La PME martiniquaise Denel décline ses convictions environnementales jusque dans ses procédés. La certification ISO 50001 est venue saluer fin 2021 la qualité du management des énergies de cette entreprise spécialisée dans la transformation de fruits exotiques

Lire la suite