Garder au chaud nos amis les insectes, avant de les manger

15 12 2021
Clément Cygler
Pingat
Les premières productions du site industriel porteront sur l’élevage et la transformation de la mouche soldat noire, qui présente plusieurs avantages, notamment un cycle de développement court.

D’ici le second semestre 2022 devrait être mis en service le premier site industriel d’élevage et de transformation d’insectes d’Agronutris en France. L’ensemble des installations énergétiques seront financées, construites et exploitées par Engie Solutions.

Sous l’effet de la croissance démographique continue, la Terre devrait être peuplée de près de 9 milliards de personnes à l’horizon 2050. Pour répondre aux besoins de cette population, une hausse de la production alimentaire humaine et animale est attendue, avec son lot d’impacts sur l’environnement tels que la pénurie de terres agricoles, la raréfaction des ressources hydriques ou encore l’augmentation de la consommation d’énergie. Contenant des protéines, des vitamines et des acides aminés essentiels aux animaux comme aux humains, les insectes comestibles pourraient être l’une des réponses à cet enjeu alimentaire de demain.

Et c’est le pari d’Agronutris, créée dix ans auparavant et spécialisée dans l’élevage et la transformation de nos cousins à six pattes. Mais si la start-up basée dans les Ardennes est le premier acteur européen à avoir obtenu l’autorisation en janvier 2021 de commercialiser des insectes pour l’alimentation humaine, c’est avant tout sur l’animal qu’elle concentrera sa production (aquaculture et petfood) pour cette décennie. L’ouverture de 9 sites pour ce marché est ainsi envisagée d’ici 2029. La construction de la première usine de 16 000 m2 vient en outre de débuter à Réthel.

Vous avez lu 6% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

Décarboner sans perdre d’emploi

15 12 2021
Olivier Mary

Le Shift Project publie un rapport sur la décarbonation de l’industrie automobile française. Il propose une série de mesures pour préserver la filière tout en relevant les défi s énergétiques et climatiques auxquels elle est confrontée.

Lire la suite

Une malterie parie sur le solaire thermique pour décarbonner son site industriel

22 11 2021
Clément Cygler

Pour décarboner une partie de son process industriel, la malterie Boortmalt d’Issoudun a mis en service une des plus grandes centrales solaires thermiques en site industriel d’Europe. La production de près de 2 100 tonnes de CO2 est ainsi évitée chaque année.

Lire la suite