Changement climatique et migrations forcées

24 11 2021
Simon Philippe
© Stacy Kranitz/Climate Visuals Countdown
Route submergée, reliant une île au continent dans le Golfe du Mexique.

Plus de 216 millions d’individus pourraient être forcés de migrer à cause des changements climatiques, prévoit la Banque mondiale dans le rapport Groundswell. Une situation certainement sous-évaluée mais contre laquelle il est possible d’agir.

 

« Le rapport Groundswell rappelle crûment le coût humain du changement climatique, en particulier pour les plus pauvres, qui en sont les moins responsables », décrit Juergen Voegele, vice-président de la Banque mondiale. Si le changement climatique est une réalité souvent cantonnée à l’écologie ou à la biodiversité, la dérégulation de l’environnement par l’activité humaine a aussi un effet sur les populations. C’est ce qu’illustre la deuxième édition du rapport « Groundswell » portant sur les migrations climatiques. Publié le 13 septembre 2021 par la Banque mondiale, il vient compléter une première version de 2018 et revoit les chiffres à la hausse d’environ 50 %.

Vous avez lu 2% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

La décarbonation de l’administration publique doit accélérer

24 11 2021
Simon Philippe

Dans le cadre de son plan de transformation de l’économie française, le think thank Shift Project a rendu un rapport concernant la décarbonation du service public. Un objectif qui demande des mesures rapides et fortes.

Lire la suite

COP26 : une édition capitale pour enfin avancer

16 11 2021
Olivier Mary

Commencée le 31 octobre, la COP26 est une édition clé pour mettre en œuvre concrètement les règles de l’Accord de Paris. Elle devrait permettre de lever les ultimes blocages qui parasitent les négociations depuis des années, notamment la question des financements climatiques.



 

Lire la suite

Les marchés carbone locaux doivent encore se structurer

08 11 2021
Olivier Mary

En France, les collectivités territoriales participant à des mécanismes de compensation carbone volontaire restent rares. Toutefois, et notamment avec la création du label bas-carbone, des projets se structurent. Le plus ambitieux est en cours à la Rochelle, mais d’autres plus modestes essaiment dans le pays, créant une mosaïque de marchés carbone…

Lire la suite