Renault Trucks : une stratégie d’économie circulaire en route

29 03 2022
Clément Cygler
Renault Trucks
La Used Trucks Factory de Bourg-en-Bresse est spécialisée dans les opérations de conversion des poids lourds.

Afin d’« industrialiser » l’économie circulaire, Renault Trucks a ouvert de nouveaux ateliers à Saint-Priest et à Bourg-en- Bresse dédiés à la régénération et la reconversion de camions d’occasion. Avec ces démarches, le constructeur prolonge la durée de vie de ses véhicules pour qu’ils soient ainsi utilisés au maximum de leur capacité.

Recycler, régénérer et reconvertir ! Depuis quelques années, ces trois piliers sont au centre de la démarche d’économie circulaire mise en oeuvre par Renault Trucks. L’objectif est de répondre aux enjeux liés à la transition écologique, en garantissant la qualité et la durabilité des produits du groupe et en s’engageant dans la réduction de ses émissions carbone.

L’économie circulaire permet ainsi d’épargner plus de 14 tonnes de CO2 pour chaque véhicule régénéré ou reconverti. En 2021, le taux de ces poids lourds régénérés ou reconvertis a atteint 6 % des camions d’occasions vendus par la marque, soit plus de 500 véhicules. Cela représente au total une réduction de plus de 7 000 tonnes de CO2. En outre, cette démarche aide actuellement à pallier les pénuries de camions d’occasion et de matières premières.

Opérations de rétrofit

Pour favoriser voire « industrialiser » l’économie circulaire sur ce marché, Renault Trucks s’évertue tout d’abord à récupérer et recycler au maximum les pièces qui peuvent être rénovées pour être ensuite réinjectées dans le circuit après-vente. Le taux de recyclage pour un camion peut ainsi atteindre les 95 %. Le constructeur s’est également doté de deux outils de pointe, à commencer par le Used Trucks Center. Installé sur le site de Saint-Priest, celui-ci place la régénération au coeur de son activité d’occasion.

Ses 7 500 m2 de locaux sont entièrement dédiés au reconditionnement des véhicules d’occasion. « Ces derniers avec trois ou quatre années d’utilisation vont être reconditionnés, puis ensuite restitués à leur propriétaire pour une remise sur route de trois années supplémentaires d’exploitation, ou revendus. C’est avant tout de la préparation et de la remise à niveau pour que les véhicules ressortent quasi-neuf pour une deuxième vie », détaille Laurent Colpier, directeur de l’activité occasion chez Renault Trucks.

3 000 véhicules régénérés par an

En tout, les véhicules régénérés, environ 3 000 par an pour le site de Saint-Priest, seront ainsi utilisés au maximum de leurs capacités, pour assurer une pleine exploitation au-delà du million de kilomètres. Par ailleurs, dans l’usine de production de Bourg-en-Bresse s’est établi un atelier spécialisé dans la transformation des véhicules d’occasion : la Used Trucks Factory. Des camions de moins de cinq ans sont confiés aux mécaniciens experts qui procèdent aux opérations de conversion.

Des tracteurs sont par exemple transformés en porteurs et des véhicules longs routiers deviennent des camions d’approche chantier ou de distribution régionale. « Sur cet atelier, des opérations de reconversion ou rétrofit sont également réalisées, en passant du diesel au biodiesel », précise Laurent Colpier. Le rétrofit électrique est également étudié avec plusieurs de leurs partenaires, en particulier Néo Trucks, qui assurent déjà la reconversion de véhicules en tracteurs électriques de parc, c’est-à-dire des véhicules qui vont toujours être localisés dans des sites de logistique.

Des freins techniques et réglementaires devront encore être traités. « Il faut également rappeler qu’à chaque fois qu’un véhicule est reconverti, il y a des questions d’homologation à travailler avec les Directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) », conclut le directeur de l’activité occasion.

Du carburant fabriqué grâce au soleil

15 03 2022
Olivier Mary

Synhelion a mis au point un procédé innovant pour créer des combustibles solaires. Ce projet convertit du CO2 et de l’eau en carburants synthétiques compatibles avec les moteurs à combustion classiques et les turbines d’avion. Une première centrale à l’échelle industrielle est prévue cette année.

Lire la suite

Penser les alternatives à l’automobile d’aujourd’hui

14 03 2022
Simon Philippe

La mobilité et l’utilisation de la voiture individuelle sont des sujets majeurs de la transition énergétique. Pour décarboner les déplacements du quotidien, il faut promouvoir l’automobile électrique mais aussi ses alternatives.

Lire la suite