CapaMob, un outil d’aide au diagnostic de mobilité durable

01 07 2022
Clément Cygler
Eric / Adobe Stock

Afin d’aider les territoires peu denses et certaines villes moyennes à réaliser eux-mêmes un diagnostic de mobilité, le Cerema a développé l’outil CapaMob. Ce dernier guide les acteurs dans l’élaboration de cet état des lieux, une étape préalable et indispensable à la définition d’une stratégie de mobilité durable.

Pour la très grande majorité des territoires, la mise en œuvre d’une stratégie de mobilité durable, suivie d’un plan d’actions, est devenue une priorité afin de limiter l’autosolisme et favoriser le recours aux transports alternatifs. Ces stratégies et ces plans nécessitent toutefois une première étape incontournable: la réalisation d’un diagnostic qui fournit aux collectivités compétentes un état des lieux de la mobilité ainsi qu’une vision globale des enjeux existants et futurs.
Si les grandes agglomérations ont la possibilité de bénéficier des résultats d’enquêtes mobilité (EMC2) pour élaborer leur diagnostic, ce n’est pas le cas de nombreux territoires moins denses ou plus restreints. « Pour ces collectivités, ce type d’enquête est, outre son coût onéreux, mal adapté et n’a malheureusement pas encore d’équivalent », explique Mathias Gent, chef de projet planification de la mobilité au Cerema. Afin de répondre à ce manque de données de mobilité, le Cerema a conçu CapaMob*, un outil gratuit et accessible en ligne. Son objectif est de proposer une méthodologie partagée permettant aux autorités organisatrices de mobilité (AOM) de réaliser eux-mêmes ce diagnostic.

Approche qualitative et quantitative

L’outil CapaMob comprend plusieurs briques aidant à la construction du diagnostic. Cela passe tout d’abord par une observation du territoire, une évaluation des services de mobilité proposés et une anticipation de l’évolution des besoins. Pour pallier au manque de données, plusieurs méthodes peuvent ainsi être mobilisées, en premier lieu la recherche de données existantes. Même s’il n’y a pas eu d’enquête EMC2, certaines informations peuvent être trouvées dans des documents de planification (urbanisme, plan climat, etc.) ou de projets d’infrastructure. Des données à l’échelle nationale peuvent également être pertinentes à exploiter, en particulier celles de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).
« CapaMob va expliquer l’intérêt de ces données et indiquer les sites accessibles en ligne comme celui de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) ou de France Découverte, qui permettent même sur un petit territoire, de retrouver et exploiter les informations collectées par le recensement de l’Insee », précise Mathias Gent. Ces différentes données quantitatives pourront être complétées par l’utilisation de méthodes qualitatives de type enquête à domicile, observations sur le terrain ou réflexion en groupe de travail. « Sur un petit territoire, on aura seulement deux ou trois données statistiques qui ne peuvent permettre de statuer, d’où l’importance de cette approche qualitative afin d’obtenir le diagnostic le plus complet », ajoute le chef de projet.

En concevant cet outil, le Cerema souhaitait également fournir aux collectivités un vrai outil d’action, et non un diagnostic bibliographique voire encyclopédique qui serait dur à utiliser. CapaMob est donc axé vers des données concrètes et pratiques pour problématiser le diagnostic. « Pour chaque brique, des questions sont posées dans une logique de s’engager dans l’action et de répondre à des problèmes en mettant en place des solutions », appuie Mathias Gent. Déjà accessible en ligne, CapaMob sera également expérimenté dans plusieurs territoires où le Cerema est notamment associé à la réalisation d’études de mobilités par exemple. Les tests menés en 2022 mais aussi le retour des premiers utilisateurs permettront d’enrichir et de faire évoluer cette première version, l’objectif principal étant que la méthode soit totalement appropriable par les acteurs locaux. « L’idée est également d’agrémenter de nouveaux modules, notamment un à moyen terme pour réaliser soi-même un plan d’actions mobilité dans le cas où l’AOM a pris le temps de la réflexion et de définir une stratégie en amont », conclut Mathias Gent.

Pour en savoir plus : https://capamob.cerema.fr/
*Comprendre et Analyser Pour Agir sur les MOBilités

Trois scénarios pour décarboner l'aviation

15 10 2022
Olivier Mary

L’Ademe publie une étude présentant trois scénarios pour décarboner l’aviation. L’un suppose des ruptures technologiques importantes, l’autre une modération du trafic et le dernier est un scénario médian. Seul le deuxième scénario entraine une réduction rapide des émissions du secteur et un niveau bas d’émissions cumulées sur la période 2020-2050.

Lire la suite

L’hydrogène pour décarboner le transport lourd routier

05 10 2022
Clément Cygler

Pour réduire l’impact du transport routier de marchandises et de voyageurs, l’hydrogène apparaît comme pertinent. Dans son étude Tranplhyn, l’Ademe a évalué cette solution d’un point de vue énergétique, économique et environnemental.

Lire la suite

Transport maritime : une décarbonation au cas par cas

01 10 2022
Olivier Mary

Le transport maritime est alimenté au fioul lourd depuis des décennies. Cependant, des règles plus restrictives concernant les émissions de gaz à effet de serre vont progressivement s’appliquer. La filière devra donc économiser du carburant et basculer sur des motorisations alternatives. Mais cette transition complexifie l’ensemble de son écosystème.…

Lire la suite